By

Mardis de l'innovation

Réalisés en coopération l’Institut Européen des Stratégies Créatives d’Innovation, l’Association SIT SORBONNE Innovation &Technologie co-organise et anime en SORBONNE les conférences des « Mardis de l’Innovation » avec M. Marc GIGET le Président du Club de PARIS des Directeurs de l’Innovation.

« La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information », Education pour une pensée libre, Albert Einstein

Les Mardis de l’Innovation, en tant que formation ouverte à l’excellence en innovation et progrès humain se déroulent tous les ans dans de grands établissements parisiens (CNRS, Sorbonne, Palais de la Découverte, Epitech, Insignis, Institut d’Optique…) ainsi que dans d’autres pays à l’occasion de tournées internationales auxquels participent les étudiants des Masters IMT. Les Mardis de l’Innovation sont intégrées dans le cursus des parcours IMT au titre des conférences de professionnels.

Déjà plus de 150 responsables d’entreprises et d’organisations innovantes sont intervenus dans les Mardis de l’Innovation en SORBONNE by SIT.

3 Mai 2017
L’espace au service de la Terre
Alain Gaboriau, chercheur au CNES Dominique Marbouty, ESA/ESTEC, Projet Copernicus Jean-Lou Puget, projet Plank
Depuis le lancement du premier satellite Spoutnik en 1957, les progrès permis par les satellites ne cessent de croître. Aujourd’hui, leurs champs d’application continue de s’élargir, allant de l’étude du réchauffement climatique à la surveillance de la Terre pour prévenir les catastrophes naturelles en passant par l’amélioration des télécommunications. Pour illustrer les enjeux liés à l’innovation et à l’utilisation des satellites et l’étendue de leur application, nous accueillerons Alain Gaboriau, chercheur au CNES qui viendra nous présenter l’émergence des nanosatellites à travers le projet JANUS, Dominique Marbouty, coordinateur interministériel pour évoquer le projet COPERNICUS, et le Professeur Jean-Lou Puget pour nous présenter les origines de notre univers et le projet Plank.